Running

Semi-marathon à domicile.

19 octobre 2014

Semi de Porto-VecchioOn dit souvent qu’à domicile, la victoire est plus simple. Ce ne fut pas le cas pour moi.

Depuis que j’ai débuté le running, c’est la première fois que j’ai l’occasion de participer à une course officielle sur mes terres natales. J’avais grande hâte, j’avais également entendu parler de la difficulté du parcours, mais pas à ce point…
Je connais parfaitement les routes corses, ces routes étroites, qui grimpent, qui descendent, jamais de plats… Mais quand ce sont les jambes qui doivent battre le bitume, c’est une autre histoire. La réalité est toujours tout autre.

Dimanche 19 octobre. Accompagnée de deux amies de longue date qui ont fait le trajet depuis Bastia avec Marion – qui participait également à son premier semi-marathon (chapeau bas !)  – et moi, c’est à 9h30 que le départ est lancé.  Les premiers coureurs se lancent à travers la ville pour très vite en sortir et rejoindre les bords de Palombaggia par la route de Piccovagia.

Les 6 premiers kilomètres sont agréables, le parcours est plat… Mais quand les montées font leur apparition, les jambes deviennent lourdes dès la première apparition des méchantes côtes… Je relance facilement au 9ème kilomètre (le plus rapide de la course – 5’08 »), mais impossible de courir sur les montées…
Tout au long du parcours, j’ai marché sur 80% de ces montées, bien trop difficiles pour mes petites jambes qui devaient encore tenir le coup pour venir à bout de ces 21,1 kilomètres !

Le parcours en vidéo

10006317_658088830972342_9183293280672849660_n

L’été indien toujours d’actualité, des températures frôlant les 30° C et donc un soleil tapant sur la tête…  Le point positif, c’est qu’on aperçoit la mer tout au long du parcours. Une seule envie : terminer la course pour aller plonger dans la magnifique plage de Santa-Ghjulia – une des plus belles plages de Corse.

10420749_658034124311146_7324262889869087059_n

Un câlin amical en guise de réconfort.

10647078_657986957649196_5203542551317985786_n

La plus belle des récompenses.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply