Voyages

Budapest : la Reine du Danube, triste et passionnante

26 janvier 2015

Un week-end est bien trop court pour découvrir Budapest. Cette ville est si mystérieuse qu’elle donne envie de la découvrir plus en profondeur. Une ville triste, marquée par son histoire et finalement libérée il n’y a pas si longtemps.

Le forint, la monnaie hongroise (1 euro = environ 310 HUF)

Murs gris, pavés gris, un froid sibérien, la capitale hongroise manque cruellement de couleurs et de joie de vivre. Cette tristesse se reflète également sur les visages… Vous me direz, je devrais avoir l’habitude dans le métro parisien ! Quand bien même.

Cependant, toute cette tristesse a fini par me marquer, m’attirer, me séduire, et m’intriguer… Budapest est vivante, ses fantômes nous suivent dans les rues.

La photo la plus marquante :

Chaussures-Budapest

Source : http://www.liliaupaysdesmerveilles.com/

 

Cette collection de chaussures symbolise les milliers de Juifs qui furent regroupés en toute hâte, fusillés et jetés dans le Danube en 1945 par les Nazis et les fascistes hongrois. Pourquoi ces chaussures ? Des centaines de juifs avaient été alignés sur la rive du Danube. Avant de les fusiller, leurs bourreaux leur avaient ordonné de retirer leurs chaussures. Les corps sans vie tombèrent dans le Danube et furent emportés par le fleuve. Ce bel hommage rendu aux victimes est d’autant plus poignant que quelques chaussures représentent des chaussures d’enfants.

L’expérience la plus extraordinaire qui soit à Budapest est d’aller se prélasser dans les bains thermaux de Széchenyi.  Imaginez une température extérieure et ressentie de 2 degrés. Vous êtes gelé(e), vous êtes en maillot de bain et vous entrez dans une eau à 38 degrés. Ce contraste est divin. Un pur bonheur.

You Might Also Like

No Comments

Leave a Reply